Alcan et la cause des enfants

 

4 personnes d'Alcan (Laurent, Anne, Nicolas et Angéla) sont issues d'un orphelinat de Colombie. Par conséquent, ils savent ce que vivent les enfants là-bas. Ils savent à quel point ils sont heureux ! Ils savent à quoi ils échappent en étant dans ces orphelinats et dans ces écoles. Pour tout cela ils sont convaincus qu'il faut que tout cela continue !
Pourquoi les enfants ?
Tout simplement parce qu'ils représentent la joie, le sourire, et l'espoir d'une nation. Les enfants sont à la fois fragiles et moins pervertis que les adultes.
Ils sont l'avenir du monde et nous apprennent énormément sur nous.
Les enfants sont les plus injustement touchés par la souffrance. Ils n'ont pas eu le choix de leur condition et n'ont pas les " armes " pour se défendre.
D'après le rapport " insécurité dans le monde 2002 " l'ONU déclare que16 438 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour. Pourtant l'agriculture mondiale est capable de nourrir le double de la population mondiale (selon le FAO)...
Ces enfants ne meurent pas du jour au lendemain... c'est une atroce et longue agonie. Qu'est-ce qui leur faudrait : un traitement honéreux et complexe ? de la reconnaissance ? un meilleur salaire ?... Ce n'est pas une maladie qui les fait crever, il ne sont pas condamnés seulement par la vie mais peut être plus, par les hommes.... Quand on parle de laisser agoniser pendant plusieurs jours un enfant sans vivres ni eau, quand nous savons que le " remêde " pour que l'enfant survive est a porté de main et qu'il ne tient qu'aux hommes de le donner... là oui le coupable a un nom : l'homme. Nous savons que leur issue n'est pas irrévocable, c'est pour cela que nous nous battons. Alcan n'aide pas directement ces enfants mais en protègent d'autres de la faim et des terribles vices de la pauvreté. Grâce aux institutions de Colombie et Madagascar ces enfants ne sont pas abandonnés et peuvent avoir une vie digne.
Alcan respecte toutes les structures permettant d'aider les êtres dans le besoin. Nous ne cherchons pas à faire de la "concurrence"ou à déclarer qu'il faille absolument donner pour les enfants. Nous nous considérons humblement comme un petit maillon d'une longue chaîne " Humaine " permettant d'améliorer ou de maintenir la qualité de vie des personnes dans le besoin. De fait, d'une manière générale, apporter n'importe quelle aide (financière, morale, bénévole..) dans n'importe quel secteur (les drogués, les sans-abris, l'enfance..) permet à cette " chaîne " d'être plus forte et c'est bien là le principal !

cause1 cause2

A.L.C.A.N = Asociacion para Llevar a Cabo las Ayudas para los Ninos - Association pour mener à bien les aides pour les enfants

Objectif de l'association :

Soutenir des projets et structures pour les enfants défavorisés partout dans le monde et plus particulièrement en Colombie.

Historique de l'association :

Beaucoup de combats ont souvent pour origine une histoire passée ou présente, c'est aussi ce qui s'est passé pour Alcan... Dans Alcan, nous avons la joie d'avoir des " mômes " de Colombie qui ont connu la Casita de Belén, orphelinat de Cali, en Colombie, qui a été la première structure aidée par l'association (depuis 1999).

Trois des membres fondateurs d'ALCAN venaient d'un orphelinat de Colombie. Par conséquent, ils savent ce que vivent les enfants là-bas. Ils savent à quel point ils sont heureux ! Ils savent à quoi ils échappent en étant dans ces orphelinats et dans ces écoles. Et ils sont donc convaincus qu'il faut que tout cela continue !

Pourquoi les enfants ?

Tout simplement parce qu'ils représentent la joie, le sourire, et l'espoir d'une nation. Les enfants sont à la fois fragiles et moins pervertis que les adultes. Ils sont l'avenir du monde et nous apprennent énormément sur nous.

Les enfants sont les plus injustement touchés par la souffrance. Ils n'ont pas eu le choix de leur condition et n'ont pas les " armes " pour se défendre.

D'après le rapport " insécurité dans le monde 2002 " l'ONU déclare que16 438 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour. Pourtant l'agriculture mondiale est capable de nourrir le double de la population mondiale (selon le FAO)...

Ces enfants ne meurent pas du jour au lendemain... c'est une atroce et longue agonie. Qu'est-ce qui leur faudrait : un traitement honéreux et complexe ? de la reconnaissance ? un meilleur salaire ?... Ce n'est pas une maladie qui les fait crever, il ne sont pas condamnés seulement par la vie mais peut être plus, par les hommes.... Quand on parle de laisser agoniser pendant plusieurs jours un enfant sans vivres ni eau, quand nous savons que le " remêde " pour que l'enfant survive est a porté de main et qu'il ne tient qu'aux hommes de le donner... là oui le coupable a un nom : l'homme.

Nous savons que leur issue n'est pas irrévocable, c'est pour cela que nous nous battons. Alcan n'aide pas directement ces enfants mais en protègent d'autres de la faim et des terribles vices de la pauvreté. Grâce aux institutions de Colombie, et à toutes les autres à travers le monde, ces enfants ne sont pas abandonnés et peuvent avoir une vie digne.

Alcan respecte toutes les structures permettant d'aider les êtres dans le besoin. Nous ne cherchons pas à faire de la "concurrence"ou à déclarer qu'il faille absolument donner pour les enfants. Nous nous considérons humblement comme un petit maillon d'une longue chaîne " Humaine " permettant d'améliorer ou de maintenir la qualité de vie des enfants dans le besoin. De fait, d'une manière générale, apporter n'importe quelle aide (financière, morale, bénévole..) dans n'importe quel secteur (les drogués, les sans-abris, l'enfance..) permet à cette " chaîne " d'être plus forte et c'est bien là le principal !

 

 


Réalisation STOMUNDO | DLi